Le Zoom

Il zoom sur les détails. Il les voit avec une telle perfection qu'il est aveugle du reste. Il s'en rend compte, il veut réagir. Il veut savoir changer l'angle de sa caméra.

Le Zoom

Il y a certainement plusieurs grandes manières de vivre. Il ne s’agit pas ici de toutes les citer, seulement de vous faire part de la mienne. Peut-être ce texte fera-il écho, pour vous ou pour quelqu’un que vous connaissez. Pour ceux qui subissent et qui jouissent, de près ou de loin, de ce que je vais décrire.

Visualisez votre vie et tous ses éléments à plat, comme dispersés sur un planisphère. Si vous éloigner les yeux, vous percevez en permanence sa diversité. La multitude. Le choix. Vous manquez des détails, certains magnifiques, mais vous gardez le contrôle.

Je crois que je passe mon temps à y coller mon visage. Je zoom sur l’élément qui me préoccupe un peu plus que les autres, jusqu’à ce qu’il ne reste plus que lui. Je suis donc dans l’incapacité de prendre du recul. Lorsque l’on vit comme ça, les ombres deviennent du vide et les clartés deviennent des lumières aveuglantes. Tout est amplifié, tout est fondamental. On est mené par le bout du nez par l’excès, mais les euphories et les malheurs que l’on vit sont puissants. On ne perd pas une minute, le temps devient notre allié, jusqu’au dépassement.

J’ai longtemps pensé, du haut de mes certitudes, que j’avais trouvé la bonne formule. Et d’un seul coup, j’ai constaté les dégâts sur les autres et sur moi de ces obsessions. Je vous le jure, de tout mon être, que j’en ai été étonné. Puis je vous jure que ce fut soudain. J’ai appris d’un seul coup que mes limites existent et qu’une minute gagnée peut vous faire perdre plusieurs mois, plusieurs années.

Je n’ai probablement pas la capacité de vivre autrement, je ne le veux certainement pas. Pourtant, je crois nécessaire de savoir choisir sur quel élément zoomer. J’ai envie maintenant de descendre en rappel. Pour ma sécurité et pour celle des Autres. Pour rejoindre les extasiés. Et pour que les Autres m’y rejoignent.

Je compte sur vous pour tenir la corde et pour m’empêcher de la couper.


Share Tweet Send
0 Commentaires
Loading...
You've successfully subscribed to Sous la Pluie
Great! Next, complete checkout for full access to Sous la Pluie
Welcome back! You've successfully signed in
Success! Your account is fully activated, you now have access to all content.