Journal de Deconfinement - Jour 3

Une communauté d'auteurs, déconfinés comme la totalité du pays, partagent leur ressenti, leurs occupations et leurs questionnements. Rejoignez-nous.

Journal de Deconfinement - Jour 3

Deconfinement de Zewed


Il y a chez l’humain cette particularité, et bien que je ne veuille pas mettre tout le monde dans le même sac, assez générale. Je n’affirme rien, il s’agit seulement d’un ressenti.

Il me semble que chaque individu, lorsqu’il traverse certaines émotions, est persuadé qu’il est le premier à les ressentir. Il est le premier à vivre le malheur, l’euphorie, la peur. Puisque l’on connait de plus fort ce que l’on a vécu de plus fort. Et l’on connait de pire seulement ce que l’on a vécu de pire.

Peut-être peut-on alors expliquer pourquoi il n’y a pas plus de mobilisations pour les rejetés de la société, pour les centaines de millions de personnes qui meurent de faim, pour les victimes de guerres ou de génocides. Finalement, leur malheur, on ne le connait pas si on ne l’a pas vécu. Et un deuil, un chagrin d’amour ou même un simple échec peut être vécu comme pire que ces drames.

L’empathie est finalement probablement renforcée par l’expérience. Alors chaque chose vécu nous rend plus vaste lorsque l’on en tire tout ce qui peut en être tiré.

Aller je finis sur une phrase bateau mais qui sera ma conclusion : « Ce qui nous tue pas nous rend plus fort ».


Share Tweet Send
0 Commentaires
Loading...
You've successfully subscribed to Sous la Pluie
Great! Next, complete checkout for full access to Sous la Pluie
Welcome back! You've successfully signed in
Success! Your account is fully activated, you now have access to all content.