Journal de Deconfinement - Jour 11

Une communauté d'auteurs, déconfinés comme la totalité du pays, partagent leur ressenti, leurs occupations et leurs questionnements. Rejoignez-nous.

Journal de Deconfinement - Jour 11

Déconfinement de Maillec

Je prends enfin le temps de regarder et trier les photos-souvenirs, pour en afficher quelques-unes chez moi, sur le tableau en liège dans l’entrée. Comment choisir ?

Il y celle avec Betty. J’ai 16 ans. C’est un jour de spectacle de fin d’année « de la résidence ». Vêtues de nos tenues de danse orientale, on expose nos prouesses de danseuses.

J’ai 8 ans : assise avec ma mère et mes frères dans le canapé, on est heureux de l’arrivée d’Etienne, qui a seulement quelques jours.

Avec Jako, dans mon appart parisien, on fait juste les cons : on s’amuse à faire des têtes improbables et des grimaces, avec une vue en contre-plongée pour effet naze garanti !

Il y a celle où j’ai 5 ans : les cheveux ébouriffés par une tentative de bouclettes… tu sais, quand tu fais des tresses après la douche. Mais à cet âge, j’ai une coupe au carré : l’effet est plus drôle que réussi. Fière comme tout, j’ai du vernis rouge aux ongles. Et une super paire de patins à roulettes ; oui, ceux avec 4 roues et un frein en plastoc devant. Pour compléter le tableau, j’ai une dent en moins devant. Comme j’avais le ruisseau du bonheur, le charme de mon sourire est au top.

Et puis celle avec Rachel. Ça devait être il y a 2 ans. On est dans un de nos « restaus QG », avec un sacré verre de rosé à la main. Rien ne nous fait peur.

Avec ma cousine Vava, on a les cheveux bien démêlés, des boucles d’oreille pendantes, un gloss bien brillant sur les lèvres… c’est sûr, ce soir-là, on s’était fait belles ! Je devais avoir 14 ans.

Une autre photo est emblématique de cette période. Ado des années 2000, je porte un pantalon blanc fin, resserré aux chevilles ; un petit top rouge, qui arrive juste au-dessus du nombril ; des Air max, parce que c’est trop stylé ; une banane Eastpak, parce que c’est ça, la vraie classe urbaine.

En fait, le vrai plaisir est de ne pas choisir : je vais toutes les mettre !


Share Tweet Send
0 Commentaires
Loading...
You've successfully subscribed to Sous la Pluie
Great! Next, complete checkout for full access to Sous la Pluie
Welcome back! You've successfully signed in
Success! Your account is fully activated, you now have access to all content.