Ecouter quand ça cogne

Il y a un demi-siècle, Bernard Moitessier, le « vagabond des mers du Sud », prit un tournant décisif dans sa vie d’écrivain-navigateur. Il avait 44 ans.

Ecouter quand ça cogne

On ne peut pas dire que je sois vraiment sortie. On peut même dire que je ne suis pas sortie. A part mercredi, ce trajet pour la gare. Aller-retour, pas quitté ma voiture. Je n’en fais pas un titre de gloire, pas même une originalité : des gens comme moi, il y en a plein, paraît-il, qui ne veulent pas sortir, des « nostalgiques du confinement », comme on les appelle parfois. Je ne suis nostalgique de rien, juste, je continue. Je continue ma vie retirée, à écrire mes histoires, sans consommer, sans voir les gens. Je ne dirais pas que je continue sur ma lancée, je dirais que je choisis de continuer. Parce que c’est devenu urgent, ces choses à écrire, c’est devenu primordial de prendre en compte ce désir. Cette expression, « je choisis de continuer » me rappelle quelque chose, soudain. Je vais essayer de vous raconter – avec l’aide de Wikipedia.

C’est en 1968, c’est le premier Golden Globe Challenge, le tour du monde par les trois Caps, en solitaire, sans toucher terre et sans assistance. Bernard Moitessier refuse même d’emporter une radio à bord de Joshua.

Cap de Bonne-Espérance, Cap Leeuwin, il fait la course en tête. Après avoir passé le Cap Horn, ilcommence  à remonter vers le nord, pour s'éloigner de la zone des icebergs , mais,alors qu’on l’attend déjà avec le champagne à Plymouth, il décide de redescendre, il quittela course. Il a déjà effectué un tour complet du monde. Al'aide d'un lance-pierre, il catapulte un message sur un cargo :

« Je continue sans escale vers les îles du Pacifique, parce que je suis heureux en mer, et peut-être aussi pour sauver mon âme »

« Sauver mon âme » : un SOS à l’envers. Ne me secourez pas, ne me retenez pas, je sauve mon âme. J’écoute mon coeur qui cogne. Il y a des choses prioritaires, et pour moi, aujourd’hui 18 mars 1969, faire route vers la Polynésie est une chose prioritaire.

https://www.facebook.com/marionlegerauteur/


Share Tweet Send
0 Commentaires
Loading...

Articles en relation

You've successfully subscribed to Sous la Pluie
Great! Next, complete checkout for full access to Sous la Pluie
Welcome back! You've successfully signed in
Success! Your account is fully activated, you now have access to all content.